Le parcours enfant n’attend plus que vos bambins

 

Les grands ont droit à leur parcours de 9 km mais les plus petits ont aussi le droit de s’amuser !

Pas d’inquiétude, nous avons tout prévu !

Eux aussi pourront grimper, sauter, se rouler par terre, se dépasser !!!

Les obstacles ont été pensés, dessinés et conçus par nos formidables bricoleurs pompiers. Ils y ont mis tout leur cœur pour que chaque bambin puisse s’éclater en toute sécurité.

Pour encadrer cette horde de joyeux souilleurs, les jeunes Sapeurs-pompiers seront à pied d’oeuvre pour accompagner leur belle aventure.

L’accès à cette zone est libre et la participation financière se fait au tonneau c’est à dire comme vous mettez ce que vous voulez !

 

A dimanche

 

Quelle tenue mettre pour la Souille briarde?

 

Nous sommes à quelques jours de l’ouverture de la Souille briarde et déjà vous vous posez la question de la tenue vestimentaire.

Il faut faire preuve de bon sens

Tout d’abord ! Enlever tout le superflu : bijoux, lunettes, casquette, Go Pro …. Vous risquez de les perdre dans la course

Vous allez ramper dans la boue : Il vous faut donc un tissu qui n’accroche pas et qui ne soit pas trop fragile…Oubliez donc la dentelle, le trellis, les vêtements en coton. Privilégiez donc des tissus synthétiques et élastiques sur lesquels l’eau et la boue n’auront que très peu d’emprise !

Vous allez passer au dessus de palissade en bois, vous rouler dans la terre : Il vous faut donc un vêtement qui soit au plus près de la peau, qui ne laisse aucune maille, aucun flottant, qui ne puisse donner l’avantage aux obstacles. N’oubliez pas vos gants ou vos mitaines ! 

Vous allez passer du sec, à l’humide, et vice versa : Il vous faut donc des tissus et des accessoires qui sèchent vite , qui drainent l’eau.

N’oubliez pas que vous allez utiliser l’ensemble de votre corps pour franchir, porter, gravir, soulever, ramper : Il vous faut donc une tenue qui puisse se porter afin d’éviter un maximum que la nature et les obstacles viennent usiner votre si belle carrosserie que vous avez façonnée à la salle de musculation lors de vos séances de renforcement musculaire !

 

Bonne Souille briarde à tous !

Le travail spécifique des obstacles, c’est accessible à tous !

Lors de votre course, vous allez assurément devoir faire certaines actions pour franchir les obstacles. Grimper, ramper, porter, vous devez vous y préparer. Pour vous aider, voici quelques conseils spécifiques liés aux courses à obstacles pour vous entraîner.

Ramper 

Circuit à réaliser 4 fois sur de l’herbe ou du sable

  • 20 mètres à parcourir en rampant en utilisant les coudes et les genoux. Pour ramper, vous devrez alterner  genou droit-coude gauche puis genou gauche-coude droit.
  • 20 mètres en ramping latéral : vous êtes en appui au sol sur la jambe gauche et le coude gauche. Votre pied droit et votre coude gauche vous servent à avancer.
  • 20m en marche de l’ours : avancer sur les pieds et les mains tout en gardant le dos droit et en regardant devant vous. Cette technique vous servira si la hauteur des barbelés est assez haute.

Grimper au mur, saisir des barreaux 

Travail de la force de préhension (la poigne/ la résistance de l’avant bras). Cela vous servira pour le grimper à la corde, les échelles horizontales, les murs et les portés par exemple.

Avec une barre de traction 4 séries de :

  • 5 à 10 tractions / 10 secondes accroché en statique bras tendus sur la barre / 1 traction / 10secondes accroché en statique / 30secondes de récupération / 10 toes to bar (accroché à  la barre : ramener vos pieds à la barre ou au moins à hauteur de vos coudes)

Avec une échelle verticale  que vous pouvez trouver dans un parc 4 séries de :

  • 10 tractions / 1 aller retour sur l’échelle / 30 secondes accroché en statique / 10 toes to bar

N’hésitez pas à prévoir des gants pour épargner vos mains lors de vos entraînements !

Franchir des murs 

Vous allez courir vers le mur, prendre appui à mi-hauteur sur celui-ci avec votre pied d’appel et pousser vers le haut pour pouvoir agripper vos deux mains. Ensuite, remontez vos pieds à plat sur le mur jusqu’à ce que vous puissiez passer une jambe par dessus. Vous n’aurez plus qu’à tirer avec les bras pour passer le reste du corps.

Le grimper de corde 

Afin d’être efficace, il convient d’utiliser à la fois les mains et les pieds. Vous aurez le choix entre plusieurs techniques comme la J-Hook ou la S wrap. Vous pourrez toujours  rechercher des vidéos explicatives sur internet mais je vous conseille de vous adresser à un spécialiste bootcamp qui vous apprendra en toute sécurité les bons gestes.

Les portés 

Dans de nombreuses courses, vous aurez à porter différents objets plus ou moins lourds : sac de sable, bûche, seau de gravier, etc. Choisir une de ces charges et réaliser :

  • 4 tours de 400m en course à pied assez soutenue et 400m avec charge le plus rapidement possible

alternative : Possibilité de faire la même chose mais en montée sur 200m.

Comme vous pouvez le voir, la préparation pour une course à obstacles est loin d’être monotone. Cette variété dans les séances contribue à rendre ce sport très complet et passionnant. J’espère que ces quelques conseils vous seront utiles et vous aideront à réaliser vos objectifs.

Nos conseils pour bien se préparer à la Souille briarde

Ca y est vous vous êtes inscrit ? Vous vous dites que vous allez passer un bon moment de rigolade ! 

En même temps, vous n’avez pas envie de paraître ridicule lors de la course même s’il n’y  pas de chronomètre ni d’obligation de passer tous les obstacles.

Alors il serait temps de vous préparer physiquement. Profitons de l’été pour nous entraîner !

La course à obstacles est à un enchaînement d’exercices cardio (la course à pied) et d’exercices fonctionnels. Pour préparer au mieux votre corps à ces changements de rythme, nous vous conseillons donc de systématiquement intégrer des exercices (squat/burpees/pompes, etc) dans vos sorties.

Voici par exemple comment pourrait s’articuler votre plan d’entrainement pour vous préparer.

Séance 1 : Travail de l’endurance fondamentale et renforcement musculaire

  • 30 min à 1h de footing selon votre niveau et votre objectif
  • En incluant toutes les 5min 10 pompes/10 squats ou 10 burpees/10 fentes

Séance 2 : Travail de la vitesse de course

  • 15 min d’échauffement en footing lent
  • 2 séries de 5 fois 30/30 (30 secondes vite/30 secondes lent) avec 5min de récupération entre les séries
  • 10 min footing lent retour au calme

Au fil de vos sorties, il vous faudra augmenter le nombre de 30/30 pour arriver à terme à 2 séries de 8 à 10*30/30

Renforcement musculaire du haut du corps 

Circuit à répéter 5 fois

  • 10 pompes (alternative : sur les genoux) / 10 tractions (alternative : avec élastique ou en sautant à chaque fois) / 10 dips avec une chaise / 30 crunchs (abdos) / 30 battements de jambes (gauche et droite=1) / 1 minute de gainage en planche coude

Renforcement musculaire du bas du corps 

Circuit à répéter 5 fois

  • 10 squats sautés / 10 fentes / 30 mountain climbers (gauche droite =1) / 10 burpees / 10 bonds de grenouille

Retrouvez la vidéo de vos premiers exercices.

(source globe-runners.fr)

Les équipes sont à bloc !

Ca y est les préparatifs de la Souille briarde sont lancés

Nos équipes de pompiers bricoleurs ont sorti marteaux, tournevis, scie circulaire, perceuse … pour monter tous les agrées.
Chaque jour, plusieurs bénévoles passent quelques heures dans la remise de la caserne pour leur fabrication. Ca cloue, ça coupe dans la bonne humeur !

Ils sont ingénieux et astucieux …. tout est calculé au millimètre près pour que tous les obstacles soient suffisamment solides pour accueillir les 1000 coureurs en octobre prochain.

Rien n’est laissé au hasard évidemment ! Tout est testé !

Une fois montés, il faut tout démonter pour les acheminer vers la zone de stockage hors de la caserne !